Apprenez l’anglais ou l’espagnol grâce aux BD

S’il y a bien un devoir que je me suis assigné, mais que je fais avec beaucoup de plaisir, c’est de lire mon lot de strips quotidiens.

Les strips, ce sont ces petites bandes dessinées que l’on trouvait traditionnellement dans les journaux papier américains (et aussi en France d’ailleurs).

Ce qui est bien avec ce type de ressource, c’est qu’on les trouve facilement sur Internet et que l’on peut s’y abonner. Ensuite ça tombe avec une régularité métronomique dans ma boite mail ou dans mon aggrégateur de flux RSS et que c’est un plaisir de les lire car en général c’est très drôle.

J’ai trouvé un site américain qui s’appelle GoComics, qui recense pas loin de 200 comics en anglais et 37 en espagnol.

Je suis abonné à un certain nombre, mais les classiques comme Garfield ou les Peanuts restent mes préférés. Voici donc un petit Snoopy pour la route, en espagnol bien sûr.

snoopy SP

Pour l’apprentissage des langues étrangères, il faut choisir des thèmes motivants

On se demande parfois quelle stratégie employer pour booster son apprentissage des langues. Mise à part prendre des cours avec un professeur (à l’ADELC si on est dans la région de Chantilly), il y a un moyen très simple quand on ne peut pas s’immerger totalement dans la langue, faute de se trouver dans le pays. Il faut utiliser des ressources motivantes pour soi (livre, télévision, site internet, radio, …) dans la langue que l’on souhaite apprendre.

Le simple fait de lire un livre, écouter une émission ou regarder un programme dans une langue étrangère mais sur un sujet qui vous intéresse vraiment, facilitera d’autant plus son apprentissage car vous serez motivés par le contenu et la réutilisation que vous pourrez faire de celui-ci.

Par exemple, dans mon cas, je suis passionné de guitare et de cuisine. Ma manière de collecter l’information étant plus centrée sur Internet, c’est tout naturellement que je me suis abonné à des blogs hispanophones traitant de guitare et de cuisine. En un rien de temps, je peux vous assurer que je maîtrisais le vocabulaire guitaristique espagnol et les termes culinaires ainsi que le vocabulaire des ingrédients. On est naturellement plus enclin à retenir ce qui nous intéresse que des suites de leçons tirées d’un manuel.

Et pour ceux qui n’aime pas la guitare et la cuisine, trouver aujourd’hui sur Internet des sites qui correspondent à ses hobbies est vraiment facile, que ce soit en espagnol ou en anglais où l’offre est vraiment pléthorique.

N’hésitez pas à me poser vos questions dans les commentaires.

Hasta luego