Informations concernant la reprise et la fin de l’année

Bonjour à tous,

Tous à l’école de langues tenons à vous adresser tous nos vœux de santé, de bonheur et de réussite pour ce 1er mai 2020. 

Au moment où nous parlons déconfinement et reprise éventuelle des activités, je souhaite revenir sur les premiers temps de cette crise, où je dois l’avouer, nous n’avons pas pensé à mettre en place des cours à distance, englués dans nos vies d’à côté. Car vous vous en doutez nous ne sommes pas dédiés à 100% à l’association.

Ensuite et en accord avec les professeurs, il nous a paru ardu voire impossible de réunir un groupe de 10 à 12 enfants en visio pour un cours de langue.
C’est peut-être possible pour un cours de piano solo ou de dessin mais raisonnablement non réalisable en langues. Même chez les adultes cela ne peut se faire correctement qu’en effectif très réduit. Ce n’est pas notre format de cours.
De plus, les professeurs ne sont pas tous dotés des équipements ou logiciels adéquats.
Nous avons donc convenu de proposer une compensation sur votre inscription en septembre prochain. Car il n’y aura pas de reprise pour les groupes enfants, particulièrement en anglais.


En effet, Valérie considérée comme personne à risque au COVID19 ne pourra pas reprendre le travail et Deana doit retourner aux États Unis pour assister ses parents. Suite à notre entrevue d’hier avec vos professeures, un message dans ce sens sera envoyé pour chacun des groupes. 


Concernant les cours d’adultes, Delphine (portugais et FLE), Carolina (espagnol) et Marie (pour l’anglais en remplacement de Deana absente) étudient la faisabilité d’une reprise « physique » (selon qu’on nous en donne l’autorisation) ou une reprise « virtuelle ».  L’avis majoritaire du groupe sera pris en compte, sachant que certains déjà nous ont signalé ne pas vouloir reprendre.


Nous réclamerons discipline et rigueur quant à la distanciation sociale et les gestes barrière.


Vous le savez, chaque annonce du gouvernement est un rebondissement pour ces décisions d’ordre sanitaire et nous vous remercions pour votre compréhension.

Caroline MOULA